Gabon : Les ministres décident de baisser leurs salaires pour faire face à la crise du pétrole

Les salaires des ministres seront revus à la baisse, le nombre et la qualité de voitures de fonctions réduit, plusieurs lignes de crédit supprimés, les missions à l’étranger des ministres réduites.
Les membres du gouvernement l’ont décidé au terme d’un conclave de 3 jours à la Pointe Denis pour éviter l’effondrement de l’économie nationale suite à la chute vertigineuse des cours du baril de pétrole.

L’annonce de ces mesures a été faite par le Premier ministre, Daniel Ona Ondo.  Le chef de gouvernement n’a cependant pas suggéré une fourchette sur cette réduction des salaires de ses ministres. Il a cependant invité les autres chefs d’institutions à faire la même chose.
Maintenir à flot l’économie gabonaise menacée

La décision de plafonner les salaires pour certaines fonctions a été aussi retenue. Certaines agences pourront être supprimées. Plus de doubles fonctions. La collecte des fonds à la douane sera renforcée. Plusieurs exonérations seront supprimées. Les taxes portuaires seront révisées.

Enfin, le gouvernement a décidé de créer une caisse de stabilisation des recettes de l’Etat.

Toutes ces mesures visent à maintenir à flot l’économie gabonaise menacée par la chute du baril de pétrole. Selon une source bien informée le budget 2015 a été élaboré sur les hypothèses d’un baril de pétrole à 97 dollars.

Actuellement le prix du baril oscille entre 45 et 50 dollars. Une situation très grave pour le Gabon dont les recettes pétrolières représentent entre 60 et 70% des revenus de l’Etat.

B