Lualaba: des creuseurs clandestins dans le site de Tenke Fungurume Mining

chemafDes creuseurs clandestins, environ 10 mille, ont envahi la concession de Tenke Fungurume Mining (TFM) plus particulièrement le site minier de Shimbiri, depuis un certain temps. Le Gouverneur de cette province Richard Muyej Mangez a déploré cette situation et surtout ce surpeuplement qui cause l’insécurité.  » Le site Tenke Fungurume Mining est fortement envahi par des clandestins qui organisent des incursions dans le fond de la concession privée. Ils volent, cassent et agressent. Ça devient dangereux parce qu’il y a une psychose au sein de la concession privée même dans le complexe résidentiel», a dénoncé le gouverneur. «TFM avait demandé plusieurs fois à ces creuseurs de ne pas fréquenter ce site. Je sais qu’il y a eu des incidents graves. Il y a des clandestins qui se sont infiltrés dans une galerie d’un site interdit. Le rapport qui m’a été fait indique que treize corps ont été retirés du site», a poursuivi le gouverneur du Lualaba.

Une dizaine de morts récemment retirés du site minier de Shimbiri

En date du 12 novembre 2016, des creuseurs artisanaux se sont introduits frauduleusement dans le site minier de Shimbiri, dans la concession de Tenke Fungurume Mining et sont entrés dans une fosse souterraine pour y exploiter les minerais du cuivre et de cobalt. Malheureusement pour eux, une grande pluie s’est abattue et l’eau de ruissellement a pénétré dans la fosse où se trouvaient les creuseurs;  ces derniers se sont noyés. La fosse s’est effondrée par la suite et a provoqué la mort des certains creuseurs. Jusque-là, 14 corps ont été retirés des décombres sur ordre de l’autorité territoriale. Cependant, le nombre exacte des creuseurs se trouvant à l’intérieur de la fosse demeure inconnu.

Le gouverneur renforce les mesures sécuritaires

Informé de la situation, le Gouverneur de Lualaba, Richard Muyej Mangez est descendu sur le lieu pour constater par lui-même les dégâts. Il a convoqué peu après une réunion avec le Conseil de sécurité, l’entreprise Tenke Fungurume Mining et la Société civile. A l’issue de cette rencontre, il a été décidé le déploiement des militaires pour déguerpir de la concession TFM des creuseurs cantonnés et la recherche d’un site minier indépendant au profit des creuseurs artisanaux. La Société civile a informé l’autorité sur la nécessité de former les hommes en uniformes qui seront déployés sur le respect des droits de l’homme afin d’éviter le débordement. De son Coté, l’ong Fungurume Tenke Développement (FTD) pense que l’entreprise devrait renforcer la sécurité de sa concession minière et ainsi mettre fin à la complicité et à la corruption de ses unités de sécurité avec les creuseurs sur différents sites miniers.

FTD/ Radio Okapi/ CERN

B