Revue de presse de la CERN du mardi 9 décembre 2014

Loi foncière: le Palu relance le débat, titre Forum des As qui écrit : Face à l’Etat et aux multinationales, le Parti Lumumbiste unifié, Palu, plaide pour l’octroi des concessions foncières aux indigènes. Car depuis l’époque coloniale, tout a été fait pour déposséder les autochtones. Même la loi Bakajika, sous la deuxième République, n’a pas donné dans la détente en ce sens qu’elle dépossède les gens de leurs terres au profit de l’Etat. Cela est source des frustrations permanentes depuis Léopold II. La volonté du Palu, c’est de pousser l’Etat congolais à voter une loi donnant la terre de façon pérenne aux gens. Notamment les indigènes.

Le gouvernement provincial du Bas-Congo envisage d’amener les indicateurs du taux de reboisement forestier, de 0,2 à 0, 6 % d’ici l’an 2015, dans le cadre de la lutte pour la protection de l’environnement, conformément au programme d’action triennal présenté par le gouverneur Jacques Mbadu Nsitu devant l’assemblée, à son entrée en fonction, lequel programme prévoyait la promotion d’une gestion rationnelle des ressources naturelles et la conservation de la biodiversité, en vue de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, indique l’Agence congolaise de presse (ACP)

Pauvreté dans les zones minières: les pistes de sortie suisses, rappelle le Phare qui note qu’à l’initiative de l’ambassade de la Fédération suisse en RDC, des acteurs-clés congolais du secteur minier ont longuement réfléchi sur les problèmes de l’extrême pauvreté des populations des régions riches en minerais de la RDC. En date du 4 décembre 2014, ils ont rendu publique une « note stratégique » qui révèle la meilleure manière de coopérer afin que les richesses minières du pays aient un impact positif et concret sur la sécurité humaine des populations vivant dans ces contrées.

B