Revue de presse du 03 au 04 avril 2017

http://www.creativity103.com/

« Haut Katanga : le gouverneur s’imprègne des eaux de l’acide déversées par le SOMIKA quartier Wantashi à Lubumbashi« , informe l’Agence Congolaise de Presse (ACP). Le gouverneur du Haut Katanga, Jean Claude Kazembe Musonda, a effectué lundi une visite d’inspection dans le quartier Kisanga cellule wantashi dans la commune Annexe, à Lubumbashi, ou les eaux de l’acide ont été déversées dans la nuit du 02 au 03 avril pour  s’imprégner de cet incident et dresser l’état de lieu. A cette occasion, le gouverneur du Haut Katanga a obligé la SOMIKA qui est à la base de cet incident, de dédommager toutes les victimes de ce cas de pollution nuisible à la santé humaine.   Claude Kazembe Musonda a promis d’analyser cette situation avec les experts pour trouver une solution durable à ce problème.

Miliciens-Nsapu_550x340« RDC: week-end de terreur dans le Kasaï à Luebo et Tshimbulu« , rapporte la RFI. En RDC, la situation est toujours très précaire dans le Kasaï. La région est en proie à des affrontements sanglants entre des miliciens se réclamant du chef traditionnel local Kamuina Nsapu et les forces armées. Ce week-end, de nouvelles violences ont éclaté dans différentes localités. Samedi, des attaques ont notamment été signalées à Luebo et Tshimbulu. Des miliciens armés des machettes, des bâtons et même des armes à feu ont attaqué dès 6h les soldats postés à l’entrée de la ville. Les violences auraient fait des victimes, mais le bilan reste incertain. Même terreur à Luebo, à 200 kilomètres de Kananga où les miliciens ont mis la localité à sac vendredi, incendié les édifices publics, le couvent, l’évêché. Dimanche matin, les habitants ont appris que des militaires étaient en chemin. La plupart des assaillants ont alors quitté la ville, mais en fin d’après-midi les miliciens sont revenus nombreux à Luébo.

Ass_Nat_RDC-Kayembe_photo« Assemblée Nationale : les débats sur le projtet de loi suspendus pour étude approfondie« , titre la Prospérité. Le ministre congolais de l’environnement et développement durable, Athys Kabongo, s’est présenté le vendredi 31 mars 2017, au Palais du peuple en vue de répondre aux préoccupations des élus du peuple sur le projet de loi autorisant la ratification de la Convention relative à la gestion intégrée des ressources en eau du bassin du lac Kivu et de Ruzizi par le Gouvernement. La séance plénière a été suspendu juste après l’intervention du ministre. La plupart de Députés ont estimé qu’au regard de la nécessité et de la pertinence de cette Convention, surtout qu’elle concerne des pays des voisins qui, du reste, ont des contentieux avec la RDC, une prise de connaissance approfondie du texte serait préférable. A cela s’ajoute aussi la question des bénéfices de la RD Congo et celle liée au conflit de textes.

B