Revue de presse du 03 au 04 juillet 2017

« Randgold Resources a payé 173 millions $ de redevances en Afrique, en 2016 », rapporte Ecofin. En 2016, les paiements effectués par Randgold Resources aux gouvernements des pays africains où elle opère, étaient de 173 millions $. L’information a été annoncée vendredi par la compagnie, relayée par Mining weekly. Au cours de l’exercice terminé, le 31 décembre 2016, elle a versé 161 millions $ au gouvernement du Mali, pays où elle exploite la mine d’or de Morila, et détient les projets Loulo et Gounkoto. En Côte d’Ivoire où la société opère sur la mine Tongon, elle a payé 11,7 millions $ en termes de redevances, impôts, dividendes, frais de licence et améliorations d’infrastructures. Le gouvernement de la RD Congo a reçu pour sa part, 157 944 $, concernant les activités de Randgold sur sa mine Kibali. Dans son bilan financier et opérationnel annuel, Randgold rapporte avoir produit 1,25 million d’onces d’or (en hausse de 3%), et réalisé un bénéfice de 294,2 millions $ (+38%).

« Tanganyika : les communautés Twa et Bantou appelées à cohabiter pacifiquement », rapporte Radio Okapi. Le ministre des Mines, Martin Kabwelulu, a appelé, samedi 1er juillet, les communautés Twa et  Bantou à cohabiter pacifiquement et à bannir toutes les querelles susceptibles de les diviser. En séjour à Manono (Tanganyika), il a invité ces deux communautés à s’accepter mutuellement. Pour Martin Kabwelulu qui s’est présenté comme le délégué du chef de l’Etat, la paix dans cette province passe par la cohabitation pacifique entre ces deux communautés. Que les discriminations soient aussi bannies dans le cadre des mariages. Très souvent, les bantous sont prêts à prendre en mariage les femmes Twa mais ils refusent que les hommes Twa ne s’unissent aux femmes bantou, a déploré Martin Kabwelulu. Ce message leur a été donné à l’issue des manifestations qu’il a organisées à Manono centre, notamment un tournoi de football dénommé : « Tournoi de la paix et de la réconciliation. » Cette activité a réuni huit équipes de football parmi lesquelles sept constituées des bantou et une dont les joueurs sont des Twa.

B