Revue de presse du 14 au 15 Août 2017

« RD Congo : des experts de l’ONU accusent le général «Tango Four» d’exploitation illégale d’or », rapporte l’Agence Ecofin. Le général de division Gabriel Amisi Kumba, alias Tango Four, officier supérieur des FARDC (Forces armées de la RD Congo), exploiterait illégalement de l’or dans le Nord du pays. C’est ce qu’affirme un groupe d’experts onusiens dans un nouveau rapport, publié dimanche sur le site de l’organisation, dans lequel il déclare avoir réuni des «éléments de preuve» sur le sujet. En effet, selon des témoignages recueillis sur le terrain, Tango Four détiendrait plusieurs dragues (machines conçues pour l’extraction de l’or) par le biais d’une entreprise locale dénommée «La Conquête» et protégée par les FARDC. D’autres témoins ont précisé que les dragues opèrent sur la rivière Awimi, à Bomili (sur le territoire de Bafwasende), et que l’or extrait était en grande partie expédié à Kisangani. Or, précise le rapport, le code minier congolais interdit aux officiers des FARDC d’exploiter ou de commercialiser des ressources naturelles. Par ailleurs, les experts de l’ONU ont confirmé les informations mentionnées dans un précédent rapport selon lesquelles «la quasi-totalité de l’or d’extraction artisanale en RD Congo était exportée illégalement et sous-estimée en valeur et en volume». Si en 2016 les chiffres officiels publiés indiquent 244,42 kg d’or exportés, ils estiment que ces données sont inférieures au volume réel. 

« Désordre aux postes frontaliers : aveu d’impuissance du gouvernement ? », Questionne L’Observateur. Le gouvernement s’est réuni au cours du week-end qui vient de s’achever. A en croire le compte-rendu du ministre Lambert Mende de la Communication et porte-parole du gouvernement, la situation économique du pays serait préoccupante. C’est le constat fait par les membres de la commission qui s’est rendue dans les différents postes  frontaliers de nombreuses provinces du pays. Dans ces différents postes frontaliers, les membres de la commission ont pu se rendre compte de la perte de recettes pour le Trésor public orchestré par les nombreux groupes mafieux qui y pullulent. Dans ces postes frontaliers les directives du gouvernement central sur les 4 services devant y fonctionner sont foulées au pied. Pour parer à cette situation, des décisions ont été prises. Parmi celles-ci, la publication des noms des personnes concernées qui devront subir la rigueur de la loi, etc.

« Un nouveau système de traçabilité des recettes minières proposé au Premier ministre », écrit l’Agence Congolaise de Presse. Le Premier ministre Bruno Tshibala a échangé lundi avec une délégation de l’entreprise « AFRICRANE » Sarl, venue lui proposer un nouveau système de traçabilité des recettes de l’Etat dans le domaine minier et les moyens de lutter contre la fraude douanière. Le directeur général chargé du marketing au sein de cette firme, Gulam Ladha, qui conduisait cette délégation, a déclaré, à l’issue de cette rencontre, que le système expérimenté par cette entreprise va aider le gouvernement à tracer quotidiennement toutes les recettes  dans les domaines des mines et à éviter la fraude. Le Premier ministre a salué l’initiative des investisseurs de cette firme et a promis d’examiner de manière positive la proposition faite pour améliorer le système de traçabilité des recettes dans ce secteur.

 

Type d’habitations des populations sur la route de Mpyana à Manono/Ph Radio Okapi. François Xavier Mybe.

« Haut-Lomami : 90 maisons incendiées à Kabongo », titre Radio Okapi.  Quatre-vingt-dix maisons et des greniers agricoles ont été incendiés, dimanche 13 août, dans les villages de Katunda et Kaboto, en territoire de Kabongo (Haut-Lomami). Selon l’autorité territoire, Marcel Banza Mutempa, un feu de champ est à l’origine de ce drame qui a occasionné le déplacement des populations vers d’autres villages. Un agriculteur qui labourait son champ pour la saison culturale prochaine a provoqué l’incendie en mettant du feu sur l’herbe de son champ long de 2 hectares. Aidé par le vent, le feu s’est alors propagé pour atteindre le village Katunda. 80 maisons touchées par le feu ont été calcinées, relate Marcel Banza. Dans sa propagation, le feu a aussi atteint le village Kaboto à 2 km de la gare de Longe. Il a emporté 13 maisons, poursuit l’administrateur du territoire. Aucune perte en vie humaine n’est signalée, signale-t-il.

B