Revue de presse du 21 au 23 avril 2017

« Révision du Code minier: Le Gouvernement et le Parlement enfin d’accord« , informe le groupe de presse Avenir. Le Président de la Chambre basse du Parlement a présidé le vendredi 21 avril dernier une conférence des présidents de différentes commissions de l’Assemblée nationale, élargie à deux membres du Gouvernement, le ministre des Mines Martin Kabwelulu et celui en charge des Relations avec le Parlement, Justin Bitakwira. Laquelle réunion a tourné autour de l’inscription dans le calendrier de la session parlementaire en cours, du projet de loi portant révision du Code minier. Le ministre Martin Kabweluluse confiant à la presse à la fin de cette réunion, a expliqué que le 05 avril dernier, le Président de la République Joseph Kabila Kabange avait souhaité que le Parlement de la République puisse analyser le projet de loi portant révision du Code minier. Ce désir de révision, a-t-il dit, a été également soulevé par les membres au cours d’une réunion institutionnelle tenue le 19 avril courant. A en croire le ministre Kabwelulu, le Gouvernement et l’Assemblée nationale se sont mis d’accord sur l’analyse de cette révision du Code minier au Parlement de la République.

« Gestion du terril de Lubumbashi : la Gécamines bloque unilatéralement l’accès au site« , écrit le Potentiel. Entre la Gécamines et ses partenaires associées à la gestion du terril de Lubumbashi d’où sont extraits environ 4% de la production du cobalt commercialisé au niveau mondial, les violons ne semblent plus s’accorder. Selon une information livrée par l’agence américaine Bloomberg, depuis le 23 mars 2017, la société GTL (Groupement du Terril de Lubumbashi) n’a plus accès au site de Lubumbashi dont elle exploite les scories, sur injonction de la Gécamines qui ne respecte pas le contrat. Ce différend a été porté devant le tribunal de commerce de Bruxelles, compétent en la matière, aux termes du contrat qui lie la Gécamines au groupe Forrest. Depuis le début des opérations en 2001, GTL a rapporté un milliard de dollars américains à la Gécamines. L’action de la Gécamines est donc un nouveau coup dur irresponsable pour ses propres finances et pour le climat des affaires, commente le Potentiel.

« L’exploitation minière par drague est suspendue sur toute l’étendue de la province de la Tshopo« , indique un communiqué de presse de la division provinciale des mines parvenue vendredi à l’Agence Congolaise de Presse. Faisant la référence à l’arrêté y relatif du Gouverneur de Province du mois de Février dernier,   le Chef de division rappelle sans ambages que l’exploitation minière, principalement  de l’or et de diamant est suspendue sur toute l’étendue de la province et l’exécution de la mesure ne doit souffrir d’aucune faible. Par ailleurs il demande à tous les exploitants concernés par cet arrêté de se faire enregistrer et recenser  à la division provinciale des mines. Aussi doivent-ils  payer la taxe y afférant.

« Haut-Lomami: des éléphants ont tué six personnes à Nkinda« , rapporte Radio Okapi. Des éléphants ont tué, depuis deux jours, six personnes dans les villages avoisinant la cité de Lwena, dans le secteur de Nkinda (Haut-Lomami). Le chef de relais  de  cette cité, Moïse Mwenze a appelé, samedi 22 avril, au refoulement  du troupeau  d’éléphants qui créent la panique dans cette cité minière. Il a indiqué que ces pachydermes ont également ravagé plusieurs champs au quartier Mushanga de la même cité. Pour l’heure,  précise Moïse Mwenze, plusieurs habitants de ce quartier ont abandonné leurs   maisons et  se  sont  réfugiés  au  quartier  Congo et dans  la  carrière Kaluku. La panique sévit dans la cité de Lwena et les environs, où la population ne sait pas vaquer librement à ses occupations.

B