Revue de presse du 29 au 30 mai 2017

« Pour l’élaboration d’une loi interdisant le commerce du carburant avec plomb en RDC », écrit l’Agence Congolaise de Presse. Moise Mbaya expert en économie et en écologie, a plaidé pour l’élaboration par l’Etat d’une loi interdisant le commerce du carburant avec plomb en RDC, en vue de lutter contre des effets néfastes que présente ce produit dans la vie des consommateurs. Il a indiqué que l’Etat doit instaurer une nouvelle règlementation de la commercialisation de ce produit classé mondialement parmi les carburants impropres à la consommation, en interdisant sa vente, sa distribution et sa consommation en RDC. M. Moïse a souligné que ce besoin est une urgence pour prévenir les usagers des maladies qu’elles causent notamment la stérilité, les complications rénales et les infections pulmonaires.

« RDC : baisse de 12,2% de la production aurifère en 2016 », rapporte l’Agence Ecofin. En 2016, la production d’or de la République démocratique du Congo (RDC) a baissé de 12,2% à 798 000 onces. Cette baisse est principalement due à une diminution de 9% de la performance de la mine Kibali, gérée par Randgold Resources, et confrontée à des difficultés opérationnelles. BMI Research, se basant sur cette mauvaise performance et l’état actuel du secteur, a revu à la baisse ses prévisions de croissance de la production aurifère du pays, dans les prochaines années. Alors qu’elle prévoyait que la RD Congo atteigne 1,9 million d’onces de production, en 2021, la firme d’analyse table désormais sur 1,25 million d’onces. Toutefois, BMI a précisé que le pays enregistrera la plus rapide croissance de production aurifère en Afrique subsaharienne, entre 2017 et 2021. Elle souligne notamment que le secteur bénéficiera de la reprise des prix de l’or, un environnement d’investissement favorable et des plans d’expansions prévus sur les projets en cours.

« RDC : l’inquiétante érosion de la colline du Centre nucléaire de Kinshasa », titre Jeune Afrique. L’érosion de la colline qui supporte le Centre régional de recherche nucléaire de Kinshasa (CREN-K) inquiète les autorités : depuis plusieurs années, elle gagne du terrain et la butte sur laquelle est construite la petite centrale de recherche se lézarde. Le ruissellement des eaux des pluies tropicales abîme le sol et laisse derrière lui des sillons qui menacent la clôture du CREN-K. Face à l’érosion, le directeur du CREN-K, le Pr Vincent Lukanda, qui est également Commissaire général à l’énergie atomique de la RDC, se veut rassurant. Il explique que des dispositions ont été prises pour parer à toute éventualité : grâce à un « collecteur d’eau » censé drainer les eaux de pluies sans dommage pour la butte, le mont Amba. Le réacteur et le dépôt de stockage des déchets fissiles ne sont pas ouverts aux visites. Pas question d’en savoir plus sur la quantité d’uranium que le centre recèle ou sur les déchets fissiles hérités du premier réacteur et stockés dans l’enceinte. « Secret d’État », lance le Pr Lukanda, en concédant simplement que « c’est très dangereux »

« Ituri : les miliciens FRPI kidnappent des adolescents et volent du bétail à Irumu », rapporte Radio Okapi. Les miliciens de la Force de Résistance Patriotique de l’Ituri (FRPI) ont volé environ cent-cinquante-sept vaches, dimanche 28 mai, au village Bei II, en territoire d’Irumu (Ituri). En plus de ce bétail qui a pris une destination inconnue, ces assaillants ont également kidnappé trois adolescents et pillé plus de trente maisons, après avoir tiré des coups de feu. Tout le village Bei II est vidé de ses habitants qui ont fui dans la forêt. Le coordonnateur de la société civile d’Irurmu, Gily Gotabo, interpelle les FARDC sur leur rôle de sécurisation de la population dans environ huit chefferies victimes des exactions de ces miliciens.

B